fleuve St-Laurent, croisières Un Village la nuit des les cantons Le Fjord en kayak de mer (Mer et Monde) Lieu historique national du Manoir Papineau
       Activités
<< Retour | Le Bas-Saint-Laurent > Témiscouata       >>>     Infos   Infos          

Sise dans une vallée du même nom, la région du Témiscouata s'étend sur les terres près du lac Témiscouata, au sud de la MRC de Rivière-du-Loup. Réparties dans 20 municipalités, ce sont quelque 22 504 personnes (janvier 2004) qui évoluent dans cet environnement où les valeurs collectives sont marquées par un profond attachement au sol et à ses ressources.  

Après la MRC de La Matapédia, elle la deuxième plus étendue de la région avec 3920 kilomètres carrés. Avec ses axes routiers d'importance, le Témiscouata est la troisième porte d'entrée au Québec, et la principale voie de communication entre les provinces de l'Atlantique et le reste du Canada, même si la première route intercoloniale passait par la Matapédia.

Son positionnement géographique à proximité du Nouveau-Brunswick et de l'état du Maine (États-Unis) en fait une région stratégique. Le développement de cette MRC s'est fait essentiellement dans la zone montagneuse des monts Notre-Dame, qui font partie des Appalaches, et sur deux axes principaux, en direction nord-sud, le long de la route transcanadienne et le long de la route du Transcontinental.
 

En ce coin du Bas-Saint-Laurent, l'industrie forestière constitue le principal moteur de l'économie locale avec, notamment la présence de l'usine Norampac, Division Cabano et celle des Cercueils Saint-Laurent à Saint-Juste-du-Lac.

Par ailleurs, le Témiscouata a grandement consolidé sa base économique par l'implantation d'un nombre considérable d'entreprises exportatrices dans les secteurs agricole, acéricole et forestier. Près de 30 % des industries exportatrices bas-laurentiennes s'y retrouvent.

Parmi celles-ci, mentionnons Glendyne, une mine d'ardoise de qualité reconnue internationalement, la seule à ciel ouvert au Canada avec également des opérations souterraines.

Dans le même ordre d'idée, notons que près des deux-tiers de la production de sirop d'érable du Bas-Saint-Laurent vient du Témiscouata. L'implantation en 2003 du Centre d'expertise et de transfert technologique en acériculture (CETTA) à Pohénégamook accentuera cette position prédominante du Témiscouata dans ce secteur.
 

C'est aussi dans cette MRC, plus justement à Pohégamook, que l'on retrouve l'une des bases de plein air quatre saisons les plus prisées sur les marchés québécois et étranger.

Autres attraits touristiques majeurs : la piste cyclable de 135 km Le Petit Témis qui relie Rivière-du-Loup à Edmunston (Nouveau-Brunswick) et qui traverse tout le Témiscouata, le musée du Domaine considéré comme l'un des plus beaux musées d'automobiles anciennes en Amérique du Nord, ainsi qu'ASTER, la station scientifique du Bas-Saint-Laurent.
 

Le Témiscouata... Beau de nature, exceptionnel à vivre.
 

Origine du nom : d'origine amérindienne, le mot témiscouata signifie « c'est profond partout ».

Carte de la province