fleuve St-Laurent, croisières Un Village la nuit des les cantons Le Fjord en kayak de mer (Mer et Monde) Lieu historique national du Manoir Papineau
       Activités
<< Retour | Le Saguenay-Lac-St-Jean > La Route du Fjord > L\'Anse Saint-Jean       >>>     Infos   Infos          

Vivez nos 150 ans avec nous!

Lové dans le creux des montagnes, L’Anse-Saint-Jean est un havre naturel unique sur le littoral du Saguenay.

Une véritable gâterie pour les yeux ! Sa beauté exceptionnelle est reconnue par l’Association des plus beaux villages du Québec.

Le souffle du Fjord qui coule des montagnes, le bout de la mer où les bateaux choisissent de se reposer,là où air, terre et mer font la trêve pour laisser place à un vaste Royaume.    

Bienvenue à tous !

Datant de 1838, le village arbore des trésors architecturaux tels le pont couvert chevauchant sans répit la rivière Saint-Jean et qu’arborait fièrement chaque billet de 1 000 $,  les fermes ancestrales du rang Saint-Thomas, encore exploitées à la manière traditionnelle vers le milieu de la décennie 1980 et les nombreuses maisons d'époque qui ont gardé leur cachet d'antan.

Le belvédère de l'Anse-de-Tabatière, accessible en automobile, met désormais à la portée de tous la 7e plus belle attraction naturelle du Canada. Ballade en forêt, pique-nique en famille, c’est de cet endroit que vous pourrez accéder aux sentiers de Parc Saguenay.  

Des activités originales et diversifiées, des occasions de vivre l’aventure et de se dépayser croisières,  kayak de mer, équitation, randonnée pédestre,  pêche au saumon et à la truite de mer, piste cyclable et piétonnière de 9 km longeant la rivière Saint-Jean, visite des boutiques artisanales et de la pâtisserie où on utilise toujours le traditionnel four à pains extérieur.

Vous de regretterez pas le détour chez la maître potière Heidi Scheimann !    Le Symposium provincial des Villages en couleurs, pendant le long weekend de l’Action de Grâces, est un événement automnal à ne pas manquer. En hiver, le village s’active au Centre touristique du Mont-Édouard, avec ses 450 mètres de dénivelé et ses 28 pentes de sports de glisse.

Un hiver féérique …

…La pêche blanche, le ski de fond, le ski de randonnée nordique, les chiens de traîneau et la motoneige sont autant d'activités hivernales populaires.

 À voir dans l'historique Le pont couvert sur les billets de 1000$ L’instauration de la première monarchie municipale en Amérique,  le 21 janvier 1997 a vite fait le tour du monde !

Prendre le temps de vivre L'Anse-Saint-Jean, c'est y demeurer plusieurs jours...

Profitez de notre grand choix d'hébergement et de notre fine cuisine à saveur régionale !

Nos 150 ans…

L’Anse-Saint-Jean a toujours été reconnu comme une terre de pionniers et lieu incontesté des premiers arrivants. Quelques familles de valeureux défricheurs et de découvreurs sont venues s’établir sur ce qui allait révéler au reste du monde un joyau géographique et touristique. Courage, fierté et persévérance accompagnaient leur défrichage quotidien. Dans cette contrée sauvage, les premiers colons ont érigé les bases d’un hameau qui a su garder ses qualités patrimoniales et pittoresques.

Au printemps de l’an de grâce 1838, le Bas-Saguenay devint la première terre d’accueil des saguenéens et des jeannois, voire le berceau de tous ceux et celles qui naquirent dans notre belle région. L’eau du fjord et les rivières des montagnes du Bas-Saguenay coulent à jamais dans nos veines et l’on raconte, sans l’ombre d’un doute, que L’Anse-Saint-Jean en est la genèse régionale.

L’année 2009 commémore les 150 ans de l’incorporation officielle et publique de la municipalité de L’Anse-Saint-Jean. Cela étant, du 18 avril au 31 décembre, le patelin mettra ses plus beaux atours, aura des allures festives et une multitude d’activités seront mises de l’avant. Une programmation étoffée permettra aux gens d’ici et d’ailleurs de vivre au diapason des festivités. Que l’on pense à des activités artistiques comme un souper-théâtre, des spectacles musicaux extérieurs, des expositions permanentes ou, encore, à des compétitions sportives, la localité en offrira pour tous les goûts.

Pour lancer les fêtes du 150e, le 18 avril prochain, le MontÉdouard sera le théâtre de retrouvailles pour ceux et celles qui ont contribué de près ou de loin aux destinées de la montagne. Le point culminant des fêtes sera le 31 décembre où toutes les familles des descendants et des pionniers d’aujourd’hui s’échangeront les voeux du Jour de l’An.

Par ailleurs, durant l’été, L’Anse-Saint-Jean sera pavoisé de fanions aux couleurs de ceux qui arborent les mâts des bateaux. Pour ainsi dire, les maisons ainsi que les commerces seront habillés des 26 pavillons carrées qui symbolisent les lettres de l’alphabet nautique. Les patronymes, les gentilés et autres nominés seront en évidence. Ce coin de pays est perçu par les historiens comme une oeuvre collective qui contribue à la richesse régionale. Loin des turpitudes de la ville, L’Anse-Saint-Jean et ses villages voisins assument leur modernité tout en conservant leur patrimoine.

Le maire Claude Boucher, président des Fêtes du 150e, invite les populations du Bas-Saguenay à venir célébrer l’histoire de L’Anse-Saint-Jean.

Par Alain Goulet

Carte de la province