fleuve St-Laurent, croisières Un Village la nuit des les cantons Le Fjord en kayak de mer (Mer et Monde) Lieu historique national du Manoir Papineau
       Activités
<< Retour | Québec > Québec > La Cité       >>>     Infos   Infos          

Axes commerciaux

Rue St Jean (Faubourg)St SacrementEspace Cartier

Carte de la Ville de Québec

Créé en 2002, cet arrondissement est constitué de la partie la plus ancienne de Québec. Se promener dans les rues de La Cité, c’est un peu comme remonter le temps tellement l’empreinte du passé y est présente.

Des quartiers pittoresques et diversifiés

La Cité compte six quartiers : Montcalm, Saint-Jean-Baptiste, Saint-Roch, Saint-Sacrement, Saint- Sauveur et Vieux-Québec–Cap-Blanc–colline Parlementaire. Chacun possède son histoire, son architecture et une identité distinctive.

En traversant La Cité d’ouest en est, le marcheur découvrira ainsi des rues verdoyantes bordées de coquettes maisons de l’après-guerre, d’étroits faubourgs ouvriers aux enfilades d’immeubles d’un autre siècle, des artères commerciales bouillonnantes d’activités, des parcs urbains admirablement aménagés, des édifices résolument modernes et des biens patrimoniaux datant du début de la colonie.

Ici, naquit la Nouvelle-France

Au cœur de La Cité, se trouve l’arrondissement historique du Vieux- Québec. Cet ensemble, compris à l’intérieur des fortifications, est non seulement le berceau de la ville, mais également l’origine de la Nouvelle-France et de la présence francophone en Amérique du Nord.

Remparts, citadelles, lourdes maisons de pierre, places et lieux historiques... riche est le patrimoine du Vieux-Québec. Les trésors qu’il recèle lui ont valu la reconnaissance de l’UNESCO comme joyau du patrimoine mondial, en 1985.

Bouillonnement urbain

L’arrondissement comprend le centre-ville de Québec. Il se caractérise par la présence de nombreux organismes d’envergure, que ce soit dans le domaine politique, institutionnel ou économique.

La revitalisation du quartier Saint-Roch a notamment permis d’attirer plusieurs institutions, dont l’Université du Québec, l’École nationale d’administration publique (ÉNAP), la Télé-Université, L’Institut national de recherche scientifique (INRS) et l’École des arts visuels de l’Université Laval.


Des artères commerciales centenaires animent la vie des quartiers, proposant aux promeneurs restos, bistros et vitrines aux marchandises variées. On pense à la rue Saint-Joseph dans le quartier Saint-Roch, à l’avenue Cartier dans Montcalm et à la rue Saint-Jean, l’une des plus vieilles artères commerciales du pays, qui traverse le faubourg Saint-Jean-Baptiste.

Culture et loisirs à profusion

Une grande partie de la vie culturelle de la ville se retrouve dans La Cité. O n y recense 13 musées, 16 salles de théâtre et de spectacle, 25 centres d’interprétation, 35 galeries d’art, 150 ateliers d’artistes, 83 organismes culturels professionnels et plus encore.

La richesse du patrimoine religieux y est imposante : 11 églises y sont classées « valeur patrimoniale élevée » et quatre autres ont le statut de « monuments historiques ».


La Cité est également le théâtre d’une foule d’événements festifs et culturels, dont l’incontournable Festival d’été de Québec.

La Cité dispose aussi d’importantes infrastructures sportives et récréatives, telles le stade municipal, la patinoire de la place D’Youville et le site des sports d’hiver de La Pointe-aux-Lièvres. La population est également desservie par plusieurs centres récréatifs où se tiennent de nombreuses activités. Plus de 350 organismes sociocommunautaires et de loisirs y œuvrent.


Avec ses murs chargés d’histoire, la richesse de son paysage urbain, la proximité du fleuve et de la rivière Saint-Charles, La Cité constitue un milieu de vie exceptionnel dont les attraits rayonnent bien au-delà du pays!

Un nom évocateur

L’expression « la Cité » fait référence à la partie la plus ancienne d’une ville, désignation convenant parfaitement à cet arrondissement qui a vu naître Québec. Dans l’antiquité, le terme « cité » désignait également le lieu où s’exerçaient la citoyenneté et la démocratie. C’est dans cet arrondissement que l’hôtel de ville et le parlement du Québec ont pignon sur rue.

À propos du parc Victoria

À l’aube du 20e siècle, les faubourgs Saint-Roch et Saint-Sauveur sont très populeux et souffrent cruellement d’un manque d’espaces verts. D’importants travaux sont ainsi entrepris pour aménager un parc en bordure de la rivière Saint-Charles. Pour élever le niveau de la berge, 100 000 chargements de cendres, de « grattures de rues » et de fumier sont transportés sur le site. Le parc, nommé en l’honneur de la reine Victoria, est inauguré le 22 juin 1897 à l’occasion du 60e anniversaire de son couronnement.

Carte de la province